Laïcité à deux vitesses

10 mars 2009

Lu dans Minute :

L « Le 25 février, le Service de la législation fiscale, qui dépend de la Direction générale des Finances publiques, a publié une instruction portant la référence 4 FE/09. […] [Elle] a pour objet de préciser le régime fiscal applicable à deux des principaux outils de la finance islamique : le contrat de murabaha et les sukuk. Cette instruction forte de 86 articles, signée de Marie-Christine Lepetit, énarque et polytechnicienne, est proprement hallucinante :

«La finance islamique représente environ 400 à 500 Md€ d’investissements à travers le monde. Elle concerne les investisseurs qui souhaitent investir dans des instruments financiers respectueux des principes du Coran et notamment la prohibition de l’intérêt. Le développement de la finance islamique en France, destiné à faire bénéficier ces investisseurs des services de la place financière française, permettra d’attirer sur notre territoire une part de ces investissements. Cela suppose de mettre en place un cadre juridique et fiscal de nature à procurer la sécurité et la prévisibilité nécessaires aux investisseurs.»

[…] A l’image des supermarchés qui se sont mis à vendre des produits halal pour satisfaire une clientèle musulmane toujours plus nombreuse, l’Etat français précise sa législation pour attirer sur son territoire une partie des 400 à 500 milliards d’euros de la finance islamique. Les mêmes qui, à longueur d’année, n’ont que le mot «laïcité» à la bouche, sont prêts à toutes les contorsions pour remplir leur portefeuille. Imagine-t-on une instruction du ministère des finances venant parler des «instruments financiers respectueux des principes de l’Evangile» et de la nécessité de mettre «en place un cadre juridique et fiscal de nature à procurer la sécurité et la prévisibilité nécessaires aux chrétiens» ? […] Le Coran et les prescriptions islamiques viennent donc de faire leur entrée au sein de la législation fiscale française. La formidable progression de l’islam en France nous enseigne qu’à force d’avoir oublié comment cela a commencé, nous ne savons plus où cela va s’arrêter. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :