Incompatibilité entre l’appartenance à l’Eglise et la Franc-Maçonnerie

18 mai 2009

CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI

DÉCLARATION SUR L’INCOMPATIBILITÉ ENTRE L’APPARTENANCE À L’ÉGLISE ET LA FRANC-MAÇONNERIE

On a demandé si le jugement de l’Eglise sur les associations maçonniques était changé, étant donné que dans le nouveau Code de droit canonique il n’en est pas fait mention expresse, comme dans le Code antérieur.

Cette Congrégation est en mesure de répondre qu’une telle circonstance est due au critère adopté dans la rédaction, qui a été suivi aussi pour d’autres associations également passées sous silence parce qu’elles sont inclues dans des catégories plus larges.

Le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques demeure donc inchangé, parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l’Eglise, et l’inscription à ces associations reste interdite par l’Eglise. Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion.

Les autorités ecclésiastiques locales n’ont pas compétence pour se prononcer sur la nature des associations maçonniques par un jugement qui impliquerait une dérogation à ce qui a été affirmé ci dessus, dans la ligne de la déclaration de cette Congrégation du 17 février 1981 (cf. AAS 73, 1981, p. 240-241: DC 1981, n° 1805, p. 349. Voir aussi la déclaration de l’épiscopat allemand du 12 mai 1980, DC 1981, n° 1807, p. 444-448).

Le Souverain Pontife Jean-Paul II, dans l’audience accordée au cardinal préfet soussigné, a approuvé cette déclaration, qui avait été délibérée en réunion ordinaire de la Congrégation, et en a ordonné la publication.

A Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, le 26 novembre 1983.

Joseph, card. RATZINGER
Préfet

Source

About these ads

2 Réponses to “Incompatibilité entre l’appartenance à l’Eglise et la Franc-Maçonnerie”

  1. laurent G dit :

    Il est vrai que Monsigneur Ratzinger , aujourd’hui Benoit le seizieme, avait un peu poussé le bon pape Jean-Paul 2 à réaffirmer l’incompatibilité de l’appartenance à une Loge maçonnique et la juste conscience d’un bon catholique … Bien que tous les deux connaissaient des Francs-maçons droits et de très bonnes moeurs . Mais je tiens à vous rappeler et affirmer qu’un grand nombres de prélats ( chanoines ,prêtes-curés , abbés et plus rarement évèques…) ont été initiés à la Francs-maçonnerie sous le couvert du secret d’appartenance et sans doute rare sont ceux qui l’ont annonçés à leurs hiérarchie ou évèques diocèsiens . Rien n’empèche un bon catholique de pratiquer ou de partager les valeurs de justice , d’équité et le travail pour une socièté plus juste prôné par la Franc-maçonnerie française et de suivre le chemin de Jésus-Christ . Le Seigneur préferera toujours un hommes simple et charitable à de soit disant catholiques très pratiquant mais n’ayant même pas un regard pour un pauvre demandant la charité devant une église…C’est toujours la parabole de la paille dans l’oeil et la grosse poutre…
    Un frangin trois point qui respect le curé de sa paroisse et vis-versa

    • Constantiam dit :

      Le problème c’est que ce n’est pas à vous, ni à moi, ni même à votre curé de dire s’il y a ou non compatibilité.

      L’Église est claire à ce sujet. Libre à vous de vous orienter vers le protestantisme qui donne la place à l’interprétation personnelle, sans se soucier du magistère authentique.

      Monseigneur Rey, membre de la très conciliante CEF, le rappelle aujourd’hui :

      * "Peut-on être chrétien et franc-maçon ?
      *
      Non. Non, la réponse est claire. C’est celle de l’Église depuis toujours. Il y a incompatibilité entre l’appartenance à la franc-maçonnerie et l’adhésion à la Foi catholique et cette incompatibilité est tout à fait essentiel de nos jours pour éviter toute confusion. Être chrétien, c’est non seulement une adhésion intime du cœur mais c’est aussi voir comment notre vie, notre manière de penser, notre manière de réagir, notre vie relationnelle est éclairée par la Foi et, en l’occurrence, on découvre que la Foi nous amène à considérer non point le primat de l’intelligence, de la raison, mais le primat de l’Amour. Et c’est parce qu’on aime qu’on connaît. Et donc, de ce fait, un principe qui fonctionne uniquement sur le gnosticisme, c’est-à-dire le primat de la connaissance sur l’Amour, eh bien, est incompatible avec notre foi chrétienne, notre foi en Jésus-Christ."

      Source : http://www.youtube.com/watch?v=9pC7jph–Rk


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: